Ton absence…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Ton absence…

Unis près de toi…

Merci pour ce beau et généreux soleil aujourd’hui. Ça nous a permis de passer plus de temps près de toi, avec toi… On était unis, très unis, mais comme l’a dit Berna dans son discours si touchant, on n’en était pas moins tristes…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Unis près de toi…

Poem

Death is nothing at all.
I have only slipped away to the next room.
I am I and you are you.
Whatever we were to each other,
That, we still are.

Call me by my old familiar name.
Speak to me in the easy way
which you always used.
Put no difference into your tone.
Wear no forced air of solemnity or sorrow.

Laugh as we always laughed
at the little jokes we enjoyed together.
Play, smile, think of me. Pray for me.
Let my name be ever the household word
that it always was.
Let it be spoken without effect.
Without the trace of a shadow on it.

Life means all that it ever meant.
It is the same that it ever was.
There is absolute unbroken continuity.
Why should I be out of mind
because I am out of sight?

I am but waiting for you.
For an interval.
Somewhere. Very near.
Just around the corner.

All is well.

Henry Scott Holland
Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Poem

Plus loin

Un amour commun pour la marche, le retour à notre rythme,  celui que l’amitié affectionne particulièrement, celui des silences complices, des blagues et des confidences. L’autre jour, j’ai beaucoup marché, tout était clair, notre dialogue fluide et passionné.

Je regarde souvent ces gens autour de moi, tes amis, nos amis, tes proches, ceux que ton intelligence a marqué, profondément ou au passage. Je vois des constructions où manque une brique sacrée, une pièce de puzzle qui fait qu’on peut certes le regarder mais où rien n’est vraiment comme il faudrait. Je vois alors ton absence et ta présence se confondre pour n’être plus que toi.

J’ai mal mais je ne perds par la brique sacrée, je construis, je continue, dans la douleur de ton absence physique et dans la joie d’être avec toi chaque jour.

Alors oui Jeroen, alors oui.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Plus loin

Hier…demain

Tu m’avais raconté ton ascension héroïque du Machu Picchu. C’était hier. Aujourd’hui, j’y ai pensé en faisant mon mini Picchu, le Cap Canaille, de Cassis à La Ciotat : 400 m de denivellé et 7 km sur les crêtes. Demain, c’est le 4 avril. Je grimperai encore, promis. Ça n’aide pas à accepter, mais à voir de plus haut, à se sentir plus petit et plus proche d’on ne sait quoi. On sera autour de toi dimanche.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Hier…demain

Nowrooz

Ce soir, au Parlement européen, avec quelques centaines d’amis iraniens de la diaspora, nous fêtons leur nouvel an, leur fête de printemps, partagée par des millions de personnes dans cette région du monde que tu as visitée et aimée.
C’est aussi un peu ta fête ce soir. C’est en tous cas avec toi près de moinquéje m’adresserai à eux ce soir, avant de donner place à la danse, la musique, l’humour…
Nowrooz Mubarak, Jeroen.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Nowrooz

parce que le meilleur se célèbre toujours

Je connais cette posture, je connais ce sourire. Comme chaque jour mes yeux se lèvent vers ce nuage, nous échangeons un clin d’œil et je me remets en route. Albert Camus a dit qu’aimer c’est accepter de vieillir avec lui. Toi tu sais.

Aujourd’hui, solitude écrasante et torturante se conjugue avec un chemin irrémédiablement commun. Personne n’a idée et le silence est donc de mise. Tu me manques… toi tu as idée.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur parce que le meilleur se célèbre toujours

Merci Victor. Bon anniversaire Jeroen

Vous voyez l’ombre et moi je contemple les astres. Chacun a sa façon de regarder la nuit. Victor Hugo.
Merci Victor, on fait comme tu as dit. Bon anniversaire Jeroen.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Merci Victor. Bon anniversaire Jeroen

Joyeux anniversaire

tu manqueras à beaucoup de monde aujourd’hui.

on se voit plus tard.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Joyeux anniversaire

De Téhéran à Strasbourg

Aujourd’hui, le prix´Sakharov´à été remis sur deux chaises vides, celles qu’auraient du occuper deux iraniens. J’ai pensé à toi en écoutant Costa Gavras lire le message de Jafar Panahi, ce cinéaste interdit de filmer. J’aurais tant aimé te raconter tout´cela…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur De Téhéran à Strasbourg